www.films-auteur.fr

Cinéma d auteur

TOURISTES de Ben Wheatley

 

VERY BAD TRIP

 


par Bertrand Bichaud

 

3/5 ON AIME BEAUCOUP

 


Ne vous fiez pas à la gentillette affiche, « Touristes » est un film absolument effrayant, mais aussi et surtout horriblement drôle. Tina est anglaise, elle vit avec « maman » dans un très vieil appartement… Une mère pour le moins perturbée depuis (entre autres) le malencontreux accident qui est arrivé à Poppy, feu son chien. Tina a un nouveau boyfriend, Chris, qui décide de l’emmener en vacances en caravane, il a pour cela bien étudié les points … de chutes. Mais le voyage va réserver de drôles de surprises, autant aux autochtones qu’ils croiseront, qu’à eux-mêmes.

 

 

 

En 2011 Ben Wheatley s’était déjà fait remarqué avec son mémorable « Kill List », film noir, par moment hyper violent, aux envolées cauchemardesques des plus flippantes. Cette fois, l’originalité est encore de mise, mais avec une dimension d’humour (noir toujours) assez inattendue. « Touristes » est le genre de film qui fait sortir de la salle au bout de quelques minutes les spectateurs les plus sensibles et/ou les moins aventureux. Certaines scènes (et propos) ne sont pas à mettre entre toutes les mains, au risque d’avoir la forte impression de les salir un peu…

 

 

 

Le film évoque quelques fortes atmosphères déjà rencontrées. Il y a le Haneke de « Funny games » chez Ben Wheatley, mais l’humour en plus. Le film ose s’étendre de tout son long dans une incorrection et un anticonformisme digne du Todd Solondz de « Hapiness ». Il n’est pas sans rappeler non plus le cynisme sans limites du Remy Belvaux de « C’est arrivé près de chez vous ». Ou encore de la frayeur clinique du Léonard Kastle de « Les tueurs de la lune de miel ». Mais arrêtons là les comparaisons (qui ne sont, d'après ce qu'on en dit pas raison).

 


 

So british par son aspect à la fois faussement distingué et sa Punk Attitude, « Touristes » est aussi une critique de l’individualisme de notre société, de l’absence de conscience des conséquences inhérentes à nos actes. Le déni des répercussions. Une dénonciation des comportements qui ne se concentrent aveuglément que sur le « rapidement » et le « maintenant ». Il est aussi question de la place de la jalousie et des ravages qu’elle déploie quand elle devient le moteur de nos agissements.

 

 

 

« Touristes » est un conte trash, une sorte de doigt d’honneur fièrement pointé vers le ciel, le genre d’histoire à se raconter le soir, uniquement entre adultes, pour s’assurer une bonne nuit blanche. 

 

 

La bande annonce:

 



26/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres