www.films-auteur.fr

Cinéma d auteur

NÉ QUELQUE PART de Mohamed Hamidi

 

 

 

 EST-CE QUE LES GENS NAISSENT…

 

par Bertrand Bichaud

 

1/5 MOYEN MOYEN

 

 

Farid est un jeune étudiant Français. Pour tenter de sauver la maison de son père (malade et incapable de se déplacer), il part en Algérie, le pays de ses parents, qu’il découvre pour la première fois. Arrivant sur place, il rencontre son cousin (Jamel Debbouze) que tous s’amusent à surnommer « Le roublard » et dont le rêve est de pouvoir venir vivre en France…

 

 

Le réalisateur Mohamed Hamidi, professeur d’économie dans une première vie, a aussi été le créateur du Bondy Blog. Puis, il fut co-auteur de One Man Show pour Malik Bantalha, Abdelkader Secteur ou encore Jamel Debbouze. Habitué à l’écriture humoristique, une bonne partie de l’histoire de « Né quelque part » se construit sur ce ton. Les dialogues sont comiques, vifs, les vannes moqueuses mais jamais méchantes. Le début du film fonctionne relativement bien sur cette dynamique.

 

 

Pourtant assez rapidement le rythme s’essouffle, et la drôlerie des situations et des échanges s’alourdit d’un discours social et politique bien difficilement digeste par son manque de crédibilité et de finesse d’approche. Une ambivalence contreproductive née de cette hésitation perpétuelle entre la comédie et le drame. Le réalisateur donne l’impression de vouloir donner à son sujet une profondeur, tout en se refusant de quitter le traitement humoristique, n’osant aborder avec la gravité qu’elle aurait nécessité une histoire bien plus sérieuse qu’elle n’apparaît dans son développement.

 

 

C’est ce manque de choix de vision qui crée un grand écart dont le résultat souffre. Finalement plus drôle du tout, sans non plus être manié avec l’engagement qui aurait été justifié, le film se perd dans une hésitation à ne vouloir (pouvoir ?) choisir qui il est finalement. À avoir tenté de mettre deux films en un, il n’en reste finalement aucun réellement. Trop ambitieux certainement, assurément motivé par de bons sentiments, ce premier film déçoit par ce péché de gourmandise…

 

 

« Né quelque part », après un voyage débuté dans une bonne humeur communicative, à vouloir prendre trop de chemins contradictoires et opposés, nous laisse pour terminer au milieu de nulle part.

 

 


  

 



22/06/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres