www.films-auteur.fr

Cinéma d auteur

LES HAUTS DE HURLEVENT d’Andrea Arnold

 

 

LES MOTS DE HURLEMENT

 

 par Bertrand Bichaud

 

2/5 ON AIME BIEN

 

 

"Nous avons tous été trompés par les versions mélodramatiques qui font de Hurlevent une histoire d’amour romanesque et fantastique, alors qu’en réalité, c’est une sombre histoire d’obsession et de désespoir au destin tragique" explique la réalisatrice.

 

 

 

Heatchcliff est un enfant noir vagabond qui, dans l’Angleterre du XIXème siècle, va être recueilli par un homme vivant avec sa fille et son fils. Ce dernier va développer une jalousie et un racisme sans limites pour le nouvel arrivant. La jeune fille, elle, se lit d’amitié à Heatchcliff. Naît alors une relation qui, au vue des bouleversements qui vont se produire, se transforme en un amour passionnel et obsessionnel.

 

 

 

Le film est boueux, venteux, pluvieux et sombre. Habité d’animaux en tout genre, dont la destinée est à peine moins enviable que celle des humains qui les maltraitent. La nature, véritable personnage, accompagne bruyamment les événements, dramatisant toujours un peu plus la violence de l'histoire.

"La nature devait faire partie de mon film. Je n’avais aucun doute là-dessus, sans pouvoir vraiment l’expliquer. La nature peut être belle et rassurante, mais également brutale, égoïste, furieuse et destructrice."

 

 

 

« Les hauts de hurlevent » est l’unique roman d’Emily Brontë écrit sous le pseudo d’Ellis Bell. Ce livre (l’un des plus lu au monde) est à l’origine de nombreux films, on compte en tout onze adaptations cinématographiques, l’une des plus notable reste celle de Luis Bunuel datant de 1954. L’œuvre a aussi inspiré des poèmes, opéras, ballets…

 

 

 

Tout comme dans son précédent film « Fish tank », la réalisatrice suit et donne vie à la colère d’une personne mise à l’épreuve par son environnement et les injustices qu’elle va devoir affronter. Une colère qui s’exprimait par le corps (la danse) et par des jurons (très inventifs...) dans « Fish tank », et qui ici est confiné dans une malsaine retenue, une intériorité poussant à l’auto-destruction. Les personnages (des deux films) trouveront leur (semblant de) salut dans la vengeance.

 

 

 

« Fish Tank » se déroulait à notre époque. La détresse filmée reflétait tout le désespoir du monde actuel. Absence de repaires, individualisme, violence gratuite étaient au programme. La réalisation défendait cette dynamique. Caméra à l’épaule, mouvements rapides, montage énergique. Elle symbolisait parfaitement cette course (perdue d’avance) vers l’avant de la protagoniste.

 

 

 

Avec « Les hauts de hurlevent », la principale déception vient du fait que la mise en scène reste la même, et se retrouve en toute logique en décalage. Elle appuie lourdement certaines scènes, comme pour renforcer une compréhension qu’elle ne fait en réalité qu’amoindrir. L’histoire des « Hauts de hurlevent » est forte, se suffisant, et de beaucoup à elle-même. La réalisation se révèle ici trop sophistiquée, maniérée, donnant l’impression qu’elle souhaite mettre le récit à son service. Tout cela forme un anachronisme assez perturbateur. Plus de sobriété et de fluidité auraient d’avantage servi le roman et rendu plus homogène le film.

 

 

 

On peut aussi regretter la fin, qui n’en est pas une, et la présence (une nouvelle fois anachronique) d’une chanson pop actuelle qui rappelle que le film fut sans musique et qui vient accompagner quelques images qui ont du mal à convaincre de leur rôle de conclusion.

 

 

 

« Les hauts de hurlevent » est néanmoins réussi, l’histoire restant des plus prenantes et touchantes. Quant au casting et à l’interprétation des comédiens, c’est un sans faute évident.

 

 

 

Après avoir remporté le Prix du Jury à Cannes avec "Red road" (2006) et "Fish tank" (2009), « Les hauts de hurlevent » a du se contenter de l’Osella de la Meilleure contribution technique à la Mostra de Venise 2011.

 

 

 

La bande annonce:

 

 

 



09/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres