www.films-auteur.fr

Cinéma d auteur

LE TEMPS DE L’AVENTURE de Jérôme Bonnell

 

 

L’AVENTURE C’EST L’AVENTURE

 

 

par Bertrand Bichaud

 

3/5 ON AIME BEAUCOUP

 

 

Alix est une comédienne qui tire le diable par la queue. En couple depuis des années avec Antoine, elle joue au théâtre et court après les casting. Douglas est un Anglais, père de famille, de passage à Paris pour assister à l’enterrement d’une amie. Prenant le même train un beau matin, leur chemin et leur regard vont se croiser.

 


 

Le film témoigne des douze heures qui vont suivre la rencontre de ces deux personnages. Une journée qui va bouleverser à jamais leur existence. La caméra de Jérôme Bonnell se place au plus près de leurs visages, de leurs corps, filmant avec sensualité leurs gestuelles, leurs troubles, leurs hésitations, captant leurs sentiments les plus profonds.

 

 

Alix est une femme paumée, qui happée par son désir d’un inconnu, va oublier toute convenance et dignité pour le retrouver, être à ses côtés. Hypnotisé, victime de cette attirance, ne pouvant plus guider ses pas, se contentant de les suivre, elle devient spectatrice de comportements sur lesquels elle n’a plus aucune incidence.

 

 

Douglas est un homme mûr et calme. Posé et discret. Incrédule devant les agissements inattendus d’Alix, il se laisse aller, plus passif et suiveur qu’actif et décideur. Pourtant, en quelques heures, c’est lui qui sera prêt à tout remettre en cause suite à cette rencontre.

 

 

Très étonnement, ce n’est pas cette histoire qui est la plus intéressante du film. L’immoralité d’Alix, son incapacité à prendre le dessus sur son envie donne l’impression d’une petite fille déboussolée, qui ne saurait se refuser un caprice. Douglas, d’abord étonné, dépassé par la situation, l’accepte sans apparente conviction, ni passion. Ce n’est qu’ensuite qu’il succombera réellement à Alix. Les deux personnages sont peu attachants, et leur « coup de foudre » n’a pas le charme d’une histoire d’amour, juste l’aspect incontrôlable d’un désir physique impulsif. Il est donc difficile de les suivre avec compassion dans cette parenthèse au goût tristement désenchantée.

 

 

En revanche, le film devient ingénieux lorsqu’il s’offre des incartades, et développe les à-côtés de la rencontre. La première séquence, la sortie des coulisses et l’entrée sur une scène de théâtre d’Alix est particulièrement réussie. Autre truculent moment, un casting filmé, où Alix, sans aucune indication, ni accessoires, tente de faire de son mieux. Un plan séquence hyper réaliste, dévoilant des conditions de travail aussi tristes qu’inconséquentes. Un jeune type maniant la caméra lui donne la réplique d’un ton las et monocorde, alors que passe dans le couloir derrière un mur vitré des personnes dédaignant l’enjeu que cela représente pour elle. La meilleure scène d’un passage de casting depuis Naomi Watts dans Mulholland drive.

 

 

À noter l’importance et le soin apporté aux personnages secondaires. Un prof d’économie d’une gentillesse des plus barbantes. Et surtout la sœur d’Alix et son ami qui, en deux répliques, campe formidablement un hypocondriaque, intello dépressif, absolument hilarant. La courte scène de face à face entre Alix et sa sœur justifie à elle seule la vision du film. La justesse d’écriture et de jeu est admirable. Emmanuelle Devos confirme qu’elle est l’une des meilleures comédiennes de sa génération, et Gabriel Byrne, trop peu vu au cinéma, est d’une qualité et d’une sobriété d'interprétation déjà révélées avec son personnage de psy, Paul dans la géniale série télé « En analyse ».

 

 

« Le temps de l’aventure » n’a peut-être pas rempli son désir initial de devenir un film émouvant sur une histoire d’amour, mais il n’en est pas moins des plus attrayants quant à sa capacité à décrire l'intimité complexe d’une femme, décriptant son environnement, révélateur de ses aspirations et de ses actes.

 

  

La bande annonce: 


 

  



14/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres