www.films-auteur.fr

Cinéma d auteur

ILS L'ONT DIT

 

STANLEY KUBRICK: 

« La question est de savoir si l’on donne au public quelque chose qui vise à le rendre plus heureux, ou quelque chose qui corresponde à la vérité du sujet ».

 

 

 

JEAN LUC GODARD:

« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, c’est un téléfilm que vous faites ». 

 

 

 

WIM WENDERS: 

« Nous pouvons améliorer les images du monde et, comme ça, nous pouvons améliorer le monde ».

 

 

 

ATOM EGOYAN: 

« Les questions restant sans réponses au cinéma sont celles qui ont le plus d’effets sur nous ».

 

 

 

DAVID LYNCH:

« Tous les films sont des rêves. Mais certains un peu plus que d’autres ».

 

 

 

FRANCOIS TRUFFAUT: 

« Cannes ? Un échec constant dominé par les compromis, les combines et les faux pas… »

 

 

 

LARS VON TRIER:

« Vous devez faire un film que vous voulez voir, pas celui que vous croyez que le public veut voir ».

 

 

 

EMIR KUSTURICA: 

« Les films sont d’abord un moyen de relier les êtres et les choses».

 

 

 

WOODY ALLEN: 

« Hollywood ? C’est une usine où l’on fabrique dix-sept films sur une idée qui ne vaut même pas un court-métrage ».

 

 

 

GASPAR NOE: 

« Le cinéma est une réinterprétation du monde ».

 

 

 

ORSON WELLES: 

« Un bon film, c’est celui qui vaut le prix du ticket, du restaurant et de la baby-sitter ».

 

 

 

MARTIN SCORSESE:

« Un film est l’expression d’une vision unique. Plus il est personnel, et plus il s’approche du statut d’œuvre d’art. Ce qui signifie qu’il restera plus longtemps à l’épreuve du temps ». 

 

 

 

AKIRA KUROSAWA: 

« Le cinéma ressemble tellement aux autres arts, s’il y a des caractéristiques éminemment littéraires, il y a aussi des caractéristiques théâtrales, un aspect philosophique, des attributs empruntés à la peinture, à la sculpture, à la musique ». 

 

 

 

DAVID CRONENBERG:

« Le cinéma est pour moi un art tridimensionnel. Avec ma caméra, j’ai le sentiment de sculpter l’espace ». 

 

 

 

 


BENH ZEITLIN: "Les créateurs sans passion produisent des objets sans âme".

  

 

 

 

 

 

 

 

JEREMIE RENIER: "Je pense qu'il faut faire des films qui revoient les codes, qui ont la capacité d'influer sur la réalité sociale et politique d'un pays, qui dénoncent, qui racontent ce qui se passe réellement. Je pense qu'il est important de continuer à défendre ce genre de cinéma, plutôt que de simples divertissements".

 

 


  

 

NICOLE GARCIA: "Le cinéma d'auteur doit lutter face au mammouth américain".

 

 

 

 

JEAN-LUC GODARD A PROPOS D'INGMAR BERGMAN:

Le cinéma n’est pas métier, c’est un art. Ce n’est pas une équipe, on est toujours seul sur le plateau comme devant la page blanche. Et pour Bergman, être seul, c’est poser des questions. Et faire des films, c’est y répondre. On ne saurait être plus classiquement romantique  (…) Bergman est le cinéaste de l’instant. Chacun de ses films naît d'une réflexion des héros sur le moment présent. Cette réflexion devient finalement une méditation gigantesque et démesurée à partir d’un instantané. Un film d’Ingmar Bergman, c’est, si l’on veut, un vingt-quatrième de seconde qui se métamorphose et s’étire pendant une heure et demie. C’est le monde entre deux battements de paupières, la tristesse entre deux battements de cœur, la joie de vivre entre deux battements de mains. 



03/12/2012
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres