www.films-auteur.fr

Cinéma d auteur

ALPS de Yorgos Lanthimos

 

 

MONTAGNE HARD

 

 

par Bertrand Bichaud

 

4/5 ON ADORE

 

 

ALPS (en Français Alpes) est le nom d’une société secrète. Comme l’explique son responsable, ce choix a été dicté par deux raisons. La première est que l’activité de cet « organisme » n’a aucun lien avec ce mot. Et étant donné la volonté de ses membres à agir incognito, c’est plutôt une bonne chose… La seconde est qu’aucune autre chaîne de montages ne peut remplacer les Alpes, en revanche les Alpes peuvent remplacer n’importe laquelle d’entre elles. Dans la continuité du concept, chaque membre est surnommé d’un nom de montagne des Alpes. Ainsi le chef est Mont Blanc, forcément.

 


 

Yorgos Lanthimos est un réalisateur qui a un monde bien à lui, et ce n’est rien de le dire (ni de l’écrire…) se situant dans une sorte de nouvelle dimension. Plus où moins parallèle à la nôtre. Dans laquelle rien ne se passe de manière convenue, attendue, normale.

 

 

La réalisation, en parfaite cohérence avec le scénario et les dialogues, est elle aussi d’un étonnant et soigneux décalage.  Proposant toujours un point de vue original, inhabituel. Avec des choix de cadrage, des mouvements de caméra ne faisant qu’alimenter la bizarrerie de l'ensemble devenant pour le spectateur de plus en pluseuphorisante.

 


 

On retrouve à nouveau l’intérêt (le traumatisme ?) du réalisateur pour une figure paternelle d’un autoritarisme sans limites, imposant sa vision des plus déviantes de la vie. Dans « Canine », c’était un père de famille qui cloîtrait ses enfants et sa femme, sous prétexte que le monde extérieur était un danger de chaque instant, peuplé d’animaux féroces assoiffés de sang. Apprenant à sa « progéniture » des règles insensées, allant même jusqu’à leur donner de fausses définitions aux mots qu’il leur apprenait... Cette fois, nous ne partageons pas l’enfermement de cette famille, mais nous voyons réfléchir et agir un groupe dont les activités et la manière dont ils les pratiquent sont tout aussi hors de toutes normalités. On ne racontera pas ici en quoi consiste leurs « affaires » afin de conserver l’étonnement de la découverte. Ce que l’on peut en dire c’est que ce «club » réalise des actions aussi étonnantes que contestables.

 

 

À nouveau le réalisateur Grec nous plonge dans son univers propre (au figuré…), fantasque, proche d’une folie totale. Si ce n’est que tout est soigneusement organisé et réglementé. Il s’agit d’une folie réfléchie, rationnelle même si tout à fait irraisonnable. Son fonctionnement est si structuré qu’il en devient plausible. « ALPS » est un film d’une délicieuse absurdité, menant par moments au franchement comique, à d’autres à une frayeur glaciale.  Le cinéaste témoigne d'une humanité perdue, basée sur un oubli total des repères, privilégiant des actions générées par les instincts, les impulsions. De vie, de mort.

 

 

D’une rare singularité. « ALPS » est film dérangeant, violent et fascinant, sans cesse surprenant par ses insoupçonnables « trouvailles » que chaque scène peut délivrer. Un cinéma d’exception, pour qui est prêt à découvrir un nouveau sens au terme de tragi-comédie Grecque.  

 

 

La bande annonce: 


 



27/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres